Stay informed this Federal Election with our Sex Work on the Hill Advocacy Guide

THE FEDERAL ELECTIONS PERIOD IS  OFFICIAL and the elections are coming up on October 21, 2019. The elections can be very disempowering for sex workers, as we come into contact with the systems of power that repress us in so many ways. Some of us vote, some of us can’t vote, and some of won’t vote. But it is important for us to know about the things going on around us, so we can decide how we want to engage.

The Canadian Alliance for Sex Work Law Reform created this handy little guide about the elections that explains a lot about the process:

http://sexworklawreform.com/wp-content/uploads/2017/05/Advocacy-Guide-PART-III-English.pdf

It even has political party positions on sex work within it (there are updates to the Liberal and Green Party “official positions” not included in this guide but added below).

If you have any questions about the elections or just want to chat about it, don’t hesitate to get in touch with us.

***

LES ÉLÉCTIONS FÉDÉRALES auront lieu le 21 octobre 2019. Les élections peuvent être très décevantes pour les travailleuses du sexe, car nous entrons en contact avec les systèmes de pouvoir qui nous répriment de nombreuses façons. Certains d’entre nous votent, d’autres ne peuvent pas voter et d’autres ne votent pas. Mais il est important pour nous de savoir ce qui se passe autour de nous afin de pouvoir décider de la manière dont nous voulons nous engager.

L’Alliance canadienne pour la réforme des lois sur le travail du sexe a créé ce petit guide pratique sur les élections qui en explique beaucoup sur le processus.

http://sexworklawreform.com/wp-content/uploads/2017/06/Guide-dActivisme-PARTIE-III-français.pdf

Il contient même des positions de parti politique (il y a des mises à jour des «positions officielles» sur le travail du sexe du Parti Vert et des Libéraux qui ne figurant pas dans ce guide mais sont en bas).

Si vous avez des questions sur les élections ou si vous souhaitez simplement en discuter, n’hésitez pas à nous contacter.

***

UPDATED PARTY RESOLUTIONS 2019

Liberal Party Resolution, passed in April 2018 at the Halifax Liberal Party Convention

Decriminalization of Consensual Sex Work and Sex Trade

WHEREAS the current Protection of Communities and Exploited Persons Act, which prohibits the purchasing of sex, does little to protect sex workers and instead pushes them to work underground and in dangerous conditions.

WHEREAS the current prohibition of buying consensual sex work does not address theunderlying issues that make sex work dangerous, but rather creates a climate that makes sex workers unlikely to work with the police and be involved with more serious crimes.

BE IT RESOLVED that the Liberal Party of Canada should repeal the 2014 Protection of Communities and Exploited Persons Act, begin a consultation period with those in the sex work industry and advocacy groups, and move to decriminalize consensual sex work, and the purchase of said sex work, for those over the age of 18.

BE IT FURTHER RESOLVED that the Liberal Party of Canada should consult not just with those involved in the sex work, but with surrounding communities to ensure that these changes ensure the safety and wellbeing of these surrounding communities and their families.

BE IT FURTHER RESOLVED that along with decriminalization the Liberal Party of Canada should look to address the true problems facing sex workers by working to increase their access to sexual health clinics, counseling and improve their relationship with local authorities.

 

**

Décriminalisation du travail consensuel du sexe et du commerce du sexe

ATTENDU QUE :

  • la version actuelle de la Loi sur la protection des collectivités et des personnes victimes d’exploitation, qui interdit l’achat de services sexuels, n’apporte que peu de protection aux travailleuses du sexe et, au contraire, les pousse à travailler dans la clandestinité et dans des conditions dangereuses;
  • l’interdiction actuelle visant l’achat de services sexuels consensuels ne traite pas des problèmes sous-jacents qui rendent le travail du sexe dangereux, mais, au contraire, crée un climat qui incite les travailleuses du sexe à ne pas collaborer avec la police et à être impliquées dans des infractions plus graves.

IL EST RÉSOLU ​que le Parti libéral du Canada abroge la Loi sur la protection des collectivités et des personnes victimes d’exploitation de 2014, entame une période de consultation avec les travailleuses de l’industrie du sexe et leurs groupes de défense, et s’engage à décriminaliser le travail consensuel du sexe et l’achat desdits services sexuels pour les personnes âgées de plus de 18 ans.

IL EST RÉSOLU que le Parti libéral du Canada ne consulte pas uniquement les travailleuses de l’industrie du sexe, mais aussi les résidents des collectivités environnantes pour faire en sorte que ces modifications garantissent la sécurité et le bien-être des résidents de ces collectivités et de leur famille.

 

IL EST EN OUTRE RÉSOLU que, parallèlement à la décriminalisation, le Parti libéral du Canada cherche à résoudre les problèmes de fond auxquels sont confrontées les travailleuses du sexe en prenant des mesures visant à améliorer leur accès aux cliniques de santé sexuelle et au counseling, ainsi qu’en cherchant à améliorer leurs relations avec les autorités locales.

Green Party Resolution, passed at the 2018 Green Party Convention and was ratified by an online vote in February 2019.

G18-P010 SAFETY FOR SEX WORKERS

“The GPC supports labour rights for sex workers to ensure that those
working in the industry are able to control their working conditions,
conduct business in a safe and healthy environment, and have recourse
to legal remedies where these conditions are not provided.”